Nice Foret

2015 à aujourd'hui



Foret-1
Foret-2
Foret-3
Foret-4
Foret-5

Nous avons le plaisir d’avoir soutenu «NiceForest», un projet qui a été lancé lors du G21 Swisstainability Forum en 2015, avec le but de participer à la restauration de la forêt tropicale amazonienne en finançant la plantation d’une « forêt suisse », qui sera dénommée NiceForest.
: Au cœur du territoire du peuple indien Surui, sur la Terre indigène du 7 septembre près de Cacoal dans l’État du Rondônia au Brésil.
Objectif : replanter 10’000 arbres.

Comment ? Toute personne avait la possibilité de contribuer pour un montant de CHF 15.00 à la plantation d’un arbre lors des achats de tickets en vue de l’événement. Chaque plant d’arbre parrainé a été cultivé en pépinière, puis replanté sur des terres indigènes déforestées et dégradées, et suivi pendant une durée de 3 ans par les peuples indigènes habitant la forêt. Les fonds ont été versés directement aux peuples indigènes Surui d’Amazonie, pour rémunérer les travailleurs ainsi que pour acheter les équipements requis pour la plantation d’arbres.
Cet argent récolté a non seulement aidé à régénérer la forêt et à préserver notre planète, mais soutiennent les peuples de la forêt à survivre en accord avec leur mode de vie et leur culture ancestrale, en complétant les revenus générés par le commerce équitable des ressources renouvelables en provenance des arbres (graines, fruits, huiles) et de l’artisanat.
Ceci leur permettait de continuer à vivre de leur forêt et de protéger l’ensemble de leur territoire de 248’000 hectares. Durant les 40 ans de leur combat, ils ont réussi à garder 93% de leur forêt inviolée en luttant contre les bûcherons illégaux.

Outre le Programme des Nations Unies qui parraine ce projet, Claude Nicollier et Raphaël Domjan – deux aventuriers explorateurs exceptionnels – ont rejoint cette initiative en soutenant également le poumon du monde.

Nous allons ‘amazoniser’ le monde : en joignant nos esprits et nos visions nous créons la masse critique nécessaire à un changement de paradigme dans la société globale afin d’assurer un futur à nos enfants.
Thomas Pizer, Aquaverde